dimanche 11 mai 2008

Réflexions sur le 11 novembre

Le chemin des Dames. 2 mois, 200.000 morts du côté français, 300.000 du côté allemand. Parmi eux, une cinquantaine de soldats fusillés pour l'exemple lors des mutineries de 1917.

1ère journée de la bataille de la Somme. 57 470 victimes britanniques dont 19 240 morts, et la journée la plus sanglante de l'histoire de l'armée anglaise. Au bout de 5 mois de conflits, 419 654 soldats britanniques blessés ou tués, 202 567 Français et 437 322 Allemands.

Verdun. 10 mois de bataille. Plus de 300 000 morts (163 000 soldats français et 143 000 allemands) pour un retour à la situation antérieure.

Pour l'ensemble de la guerre, les pertes humaines s’élèvent à 9 millions de morts et 6 millions d’invalides, toutes nations confondues. C'est plus que l'ensemble de la population autrichienne actuelle.

Plus qu'une "simple" guerre, la Grande Guerre était surtout un massacre, autant pour la Triple-Alliance que la Triple-Entente. Quand le secrétaire d'État à la Défense et aux Anciens Combattants Jean-Marie Bockel parle dans le Figaro de réhabiliter, au cas par cas, les fusillés pour l'exemple de la Première Guerre mondiale, je pense qu'il ne s'agit pas d'une initiative courageuse de sa part, mais d'une action qui aurait déjà du être faite il y a bien longtemps.

Quand il parle de transformer la date du 11 Novembre en une sorte de Memorial Day à la française, je pense qu'il se trompe. Banaliser la Première Guerre mondiale comme un simple conflit dans laquelle des soldats français ont péri me semble disproportionné par rapport aux conséquences catastrophiques de cette guerre sur le plan européen. Comparer la mort d'un soldat de 18 ans sur le chemin des Dames à celle d'un soldat de métier en Afghanistan me semble déplacé. Loin de moi l'idée de penser qu'on ne doit pas rendre hommage à nos soldats morts dans des conflits récents, mais on ne peut pas comparer la Grande Guerre aux autres guerres.

A mon avis, il serait intéressant d'engager, au niveau européen, des discussions visant à célébrer le 11 Novembre une journée commémorative. Compte tenu des circonstances de la guerre, et de ses conséquences pour l'ensemble des pays engagés, il est à mon avis presque trivial que seuls les vainqueurs puissent rendre hommage à leurs disparus.

1 commentaires:

Alex 16 mai 2008 à 21:11  

Conclusion : Y'a qu'a creer un nouveau jour ferie!

  © Blogger template 'Solitude' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP